Soyez agiles dans les A.L.P.E.S. (Approches agiLes Pour l’Enseignement Supérieur) !

Résumé de l'article publié lors du IXe Colloque des Questions de Pédagogie dans l’Enseignement Supérieur, Grenoble, 13 , 14, 15 et 16 Juin 2017. Retour d'expérience de l'utilisation des outils tirés des approches agiles utilisées dans l'informatique et adaptés à l'enseignement supérieur.

---

Soyez agiles dans les A.L.P.E.S. ! Une pédagogie en mode agile.

Par Mathieu Vermeulen, Jannik Laval, Xavier Serpaggi, Rémy Pinot  - publication initiale le 13/07/17 sur le site innovation-pedagogique.fr

Résumé

Cet article donne un retour sur la généralisation d’une innovation pédagogique proposant l’intégration des approches agiles de gestion de projets dans des enseignements utilisant la pédagogie par projet. Baptisées les A.L.P.E.S. (Approches agiLes Pour l’Enseignement Supérieur), cette innovation propose une boîte à outils tirés des approches agiles utilisées dans le monde de l’entreprise en les adaptant à la pédagogie dans l’enseignement supérieur. Au travers des retours de nombreuses mises en place des A.L.P.E.S. dans divers contextes, nous présentons la généralisation de notre approche et les outils choisis par les enseignants. Un bilan est donné avec les pistes d’amélioration envisagées. 

 Introduction

Les enseignants sont confrontés depuis plusieurs années à de nombreux défis vis-à-vis de leur métier : publics d’apprenants variés, nouvelles méthodes pédagogiques, introduction du numérique, modification du marché de l’emploi et des débouchés des apprenants, etc. De fait, la généralisation de la pédagogie par projet a largement modifié les pratiques au sein de l’enseignement supérieur, par exemple en modifiant le rôle de l’enseignant qui devient d’après Freinet, un « […] guide du savoir » (Arpin & Capra, 2001). Ce type de pédagogie offre, entre autres, la possibilité de faire cohabiter différentes thématiques et/ou d’intégrer des compétences transverses (telle la gestion de projet) au sein d’un enseignement donné. Pour autant, le « tout projet » a ses limites, en particulier par rapport à l’évaluation des apprenants pour qui l’enchevêtrement des projets devient difficile à gérer tant au niveau de la gestion du temps qu’au niveau humain. Par ailleurs, de nouvelles modalités et méthodes de gestion de projet se développent dans le monde professionnel. Certaines d’entre elles, regroupées sous le terme d’approches agiles et exprimées par le Manifeste Agile (Beck et al., 2001), marquent profondément les pratiques des entreprises. Il convient aujourd’hui d’offrir aux apprenants (étudiants ou sur le marché de l’emploi) la possibilité d’appréhender ces approches nouvelles. 
Au travers d’une approche originale, baptisée les A.L.P.E.S. (Approches agiLes Pour l’Enseignement Supérieur), nous avons proposé un ensemble d’outils tirés des approches agiles utilisées dans le monde de l’informatique et adaptés à l’enseignement supérieur. Une première expérimentation ayant donné des résultats encourageants (Vermeulen, Fleury, Fronton, & Laval, 2015), nous avons généralisé notre approche dans des contextes différents avec l’aide d’enseignants formés aux A.L.P.E.S. Fort de ces constats, de cette première expérience et des retours d’autres travaux autours des approches agiles dans l’enseignement (Ouitre & Lambert, 2015), nous cherchons à répondre aux problématiques suivantes : 
Comment permettre le passage à l’échelle des A.L.P.E.S. (de l’expérimentation à la généralisation) ? Quels outils faut-il mettre en place pour faciliter l’acquisition de compétences (thématiques ou transverses) avec des publics apprenants différents ? 
Cet article décrit la généralisation des A.L.P.E.S. au travers de cinq enseignements différents soit au niveau de la discipline, de la thématique, du niveau, de l’institution ou du pays. Après avoir décrit brièvement les A.L.P.E.S. et notre première expérimentation, nous donnerons les différentes actions mises en place pour diffuser et former à cette modalité pédagogique. Puis nous donnerons les retours de plusieurs mises en place (contexte, public, objectifs) suivis d’une analyse à l’aune de traces qualitatives obtenues auprès des enseignants et d’un bilan.

(...)

Lire l'article en entier


Modéré par : Vincent JAY

Autres actualités dans "Recherche et développement"

Des transitions à la transition écologique : débats et controverses autour de la notion de transition.

Publié le 22 avril 2017 - 16:00

L'article reprend une conférence introductive faite au cours du colloque " Eduquer et former au monde de demain : place et rôle de l'éducation et de la formation en vue d'une transition vers un monde durable" organisé les 11 et 12 (...)

La Responsabilité Sociale des Organisations en quête d’éco-efficience en terre africaine : contexte camerounais

Publié le 04 avril 2017 - 10:33

Les autorités camerounaises ont porté une attention particulière à la mise en œuvre de ces Objectifs du Millénaire pour le Développement au niveau national lors de l’élaboration du Document Stratégique de la Réduction de la Pauvreté (...)

Science, politique et ville durable : l’élaboration d’un nouveau modèle conceptuel

Publié le 31 mars 2017 - 10:15

L’intérêt scientifique de la présente étude relève de la nouvelle formulation faite de la relation qu’entretiennent la politique et la science par la mise en œuvre du vocable qu’est la ville durable. Selon Max Weber, la politique et (...)


  • Publié le 26 juil. 2017 - 14:34 GMT
    par Vincent JAY|Iddlab
    Vue 189 fois




Recherchez parmi les Actus

Entrez votre propre mot-clé